Monday, October 23, 2017

India Maoist poster surface in Balangir village






Balangir: After a few days lull, Mao posters and banners have surfaced again at the Udiapalli village under Khaprakhol police limits in the district this morning.
The posters and banners released in the name of Bolangir-Bargarh-Mahasamund (BBM) divisional committee of outlawed CPI (Maoists) group slammed the Bargarh Salepali village encounter of September 26.
Demanding justice for the two Maoists including a woman who were killed in the firing, the red rebels claimed that policemen carried out inhumane torture on them before the encounter through the poster.

INDIA: Successful bandh in Odisha


According to reports from Indian news agencies, the bandh, (general strike and movilization) convened by the banned Communist Party of India (Maoist) paralyzed five districts of Odisha State.
The bandh was convened to demand the immediate arrest of the accused for gang rape of a minor girl in Kunduli, control of violence against tribal women and a solution to the Mahanadi area. The movement of vehicles was affected in the five districts due to the bandh, according to the reports.
It was also reported that alleged cadres of the Communist Party of India (Maoist) executed a counterrevolutionary, identified as Mohan Majhi, from the Lahidi village located on the border between districts of Kandhamal and Kalahandi on 21 October, reports Odisha TV.
In another action in Chhattisgarh a PLGA (People’s Liberation Guerrilla Army) column, on October 20, destroyed railway equipment and construction machinery near the Kamaloor train station, Datewada.

INDIA: Exitoso Bandh en Odisha.






correovermello-noticias
New Delhi, 21.10.17
Según reportes de agencias noticiosas de la India, la huelga general (Bandh) convocada por el clandestino Partido Comunista de la India (maoísta) paralizo los cinco distritos del Estado de Odisha.
El Bandh fue convocado para exigir el arresto inmediato del acusado por violación en grupo de un menor en Kunduli, el control de la violencia contra mujeres tribales y la solución a la zona de Mahanadi. El movimiento de vehículos se vio afectado en los cinco distritos debido a la bandh, según el informe.
Así mismo se informa de que presuntos cuadros del Partido Comunista de la India-Maoísta (CPI-Maoísta) ejecutaron a un contrarevolucionario, identificado como Mohan Majhi, de la aldea Lahidi ubicada en la frontera entre Kandhamal y los distritos Kalahandi de Odisha el 21 de octubre, reporta Odisha TV.
En otra accion en Chhattisgarh una columna del EGPL, el pasado día 20 de octubre, destruyo equipos ferroviarios y maquinaria de obras cerca de la estación de trenes de Kamaloor , Datewada.

GALIZA: Millares de persoas manifestanse en Compostela contra as leis depredadoras e a Xunta do PP. / Imaxes. (Galiza Contrainfo)







 


400 personnes ont manifesté de la gare de Lannemzan à la prison de la ville où est détenu Georges Abdallah.


A la manifestation de Lannemezan A la manifestation de Lannemezan 

info solidaire - Turquie : Semih Özakça libéré sous condition. Nuriye Gülmen toujours détenue

Une manifestation a eu lieu ce vendredi devant l’ambassade de Turquie à Bruxelles pour célébrer la libération conditionnelle de Semih Özakça et demander celle de Nuriye Gülmen. Ces deux enseignants limogé avec 100.000 autres personnes dans le cadre des purges qui ont suivi le putsch, sont en grève de la fin depuis le 9 mars et incarcéré depuis le 23 mai.
Semih a été libéré le vendredi 20 octobre mais placé sous contrôle judiciaire à domicile avec port d’un bracelet électronique. Il pourrait décidé de poursuivre sa grève de la faim, son dossier de réintégration n’ayant pas évolué. Nuriye Gülmen n’a, elle, pas été libérée. Son état de santé s’est aggravé et a nécessité un transfert en soins intensifs.
La prochaine audience est prévue le 17 novembre.
Semih Özakça et son épouse Esra. Semih Özakça et son épouse Esra. 

Argentine - rebellion after the Maldonado's killing


Argentine : Le corps du militant disparu il y a un mois retrouvé et identifié - Affrontements à Buenos Aires

Le corps de Santiago Maldonado, le jeune militant qui avait disparu le 1er août dernier après une manifestation Mapuche violemment réprimée à Esquel, dans le sud du pays, (voir notre article) a été retrouvé dans une rivière cette semaine. Ce samedi 21 octobre, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de la capitale en scandant « Justice pour Santiago, le gouvernement est responsable ». Les organisations ayant appelé à la manifestation ont dénoncé la gendarmerie pour le crime et les autorités politiques et judiciaires pour avoir couvert les gendarmes, dissimulés les preuves et harcelé des témoins et la famille. Des affrontements ont eu lieu à la fin de la manifestation. Des manifestants masqués ont attaqué à coups de marteaux plusieurs immeubles avenue Rivadavia, notamment le siège du Gouvernement de Buenos Aires.
Les affrontements du Buenos Aires Les affrontements du Buenos Aires